Les influences de la cuisine russe

La cuisine russe est principalement d’origine paysanne. Au fil des siècles, les plats mijotés dans les foyers campagnards ont fini par se constituer en une véritable tradition culinaire, jetant les bases d’une culture gastronomique propre au pays. Beaucoup de mets traditionnels russes sont réputés dans le monde. Les blinis font partie de ces plats de notoriété mondiale, formant l’accompagnement idéal du caviar russe. On peut également citer le stchi, la fameuse soupe aux choux russe, ou encore le bœuf Stroganov.

Une cuisine qui se décline presque à l’infinie

Tout comme la cuisine chinoise, la cuisine russe se démarque par son extrême diversité et les déclinaisons variées que présente un même plat. Cette richesse est le résultat de la cohabitation sur son immense territoire de plusieurs ethnies (plus d’une centaine) offrant au pays une grande diversité culturelle. Sans compter que durant des siècles, l’Empire russe a englobé des pays voisins tels que la Géorgie ou l’Ouzbékistan dont les spécificités culinaires ont influencé la gastronomie du pays. À cela s’ajoute un milieu naturel changeant (notamment le climat) d’une région à une autre, entraînant une modification dans les ingrédients utilisés, des techniques de préparation et de cuisson des mets ainsi que les méthodes de conservation des produits. Malgré cette diversité, il y a toutefois quelques points communs. Par exemple, la friture est quasiment inexistante, le mode de cuisson le plus répandu est celui du four et de l’étouffé. Enfin, les cultes ancestraux et la religion orthodoxe ont apporté une contribution non négligeable à la structure de la cuisine russe.

Exemples de plats

Dans le Caucase, les brochettes de mouton sont appelées Chachlyk. La viande est préalablement marinée dans une sauce à l’oignon avant d’être embrochée. Le porc est utilisé en alternative. Les choux farcis sont désignés par Goloubtsy et constituent une des spécialités du sud de la Russie. La farce est à base de viande hachée mixée à du riz et des oignons. Les Goloubtsy subissent ensuite une cuisson à l’étouffée. Ils se dégustent accompagnés d’une crème spéciale. Les Russes, plus précisément les Sibériens, préparent des raviolis garnis d’un mélange de bœuf, de porc et de mouton. Ce sont les Pelmeni que l’on plonge ensuite dans un bouillon spécial pour former une soupe. À défaut, on les savoure nappés de crème.

(Français) Comment préparer votre recette de syrniki

Sorry, this entry is only available in Français.

(Français) Moscou une ville au milles saveurs

Sorry, this entry is only available in Français.

(Français) Les blinis une tradition Russe

Sorry, this entry is only available in Français.

(Français) Cuisine traditionnelle et variée

Sorry, this entry is only available in Français.

(Français) Les boissons russes, des breuvages particuliers

Sorry, this entry is only available in Français.

(Français) Le Bœuf Stroganoff

Sorry, this entry is only available in Français.

(Français) La Russie à table

Sorry, this entry is only available in Français.